Biographie de Sandrine dubois

 

Sandrine Dubois, une voix limpide, lumineuse et authentique qui oblige à une écoute passionnée.

Une voix avec laquelle elle peut aborder tous les styles – ce qu’elle fait – tous les répertoires et qui fait parler d’elle grâce à ce timbre aussi pur que son image.
En un mot, il faut l’entendre !

Avec sa frimousse enfantine elle saute dans l’avenir !

Elle chante : enfant dans la chorale de son village, adolescente avec les « Chœurs de France » dirigés par Jean-Claude OUDOT, avec HIGELIN, RHODA SCOTT, Yvan REBROFF, Michel FUGAIN. 

Puis elle prend des cours de lyrique. C’est décidé, la chanson sera son métier.

Il y a une sacrée volonté dans ce brin de fille. Dans les Associations Chansonnières Lyonnaises elle monte seule sur ses premières scènes. Son public l’aime et elle l’aime.

En 2002 elle rencontre son premier auteur, M.G. FERRARIS qui écrit pour elle. « Le Moineau » est né. Déjà ceux qui l’ont vu sur scène sont unanimes : « Elle donne le frisson ! », « Quelle présence ! » entend-on. En effet, dès qu’elle est sur les planches, l’artiste s’épanouie avec un abattage confondant qui tire sa force de sa fragilité. « J’suis un moineau… » chante-t-elle. C’est le titre fétiche de son premier CD déjà vendu à près de 3000 exemplaires. Insatiable, passionnée de son public, Sandrine va dans la rue sous la houlette de Jean-Marc Le BIHAN, dans la vie de ce public qui l’ovationne sur scène.

En juillet 2005 elle sort son deuxième album « DIS… » qu’elle a vendu aujourd’hui à près de 1500 exemplaires à travers toute le France à la fin de ses spectacles.

Fin 2007, elle sort son premier DVD.

Dès janvier 2010 elle vous présente son dernier album « Bec… et ongles ! » qui fait apparaître une nouvelle Sandrine entourée de nouveaux auteurs et des univers différents. La suite s’écrie chaque jour, dans les rues, les festivals, sur les affiches à l’entrée des salles, MJC, en note de musique et en grosses lettres…